Intérieur d'une borie
Borie en Luberon

Les bories du Luberon

 Une borie comme emblème
Arrachées au sol de calcaire et de molasse des montagnes du Luberon et des Monts de Vaucluse ces typiques constructions de pierres sont devenus l´emblème du Parc naturel Régional du Luberon dès sa création en 1977.

 Un ensemble architectural savamment structuré
En dépit de leur nom, "mauvaise cabane" en provençal, la construction des bories s´appuie sur une technique pourtant complexe et des plus difficile à reproduire. Résultat d´un empilement de pierres sèches non jointées dont les murs peuvent atteindre jusqu´à 2 mètres d´épaisseur, cet ensemble architectural défie les lois de l´équilibre avec notamment ses toitures en encorbellement.

 Un savoir faire ancestral
La construction ne s´improvisait pas, elle respectait des règles très précises pour éviter le phénomène du château de cartes : une seule pierre vacille et c´est tout l´ensemble qui s´écroule. Sans l´adjonction d´un quelconque matériau -ciment ou mortier- les forces devaient s´équilibrer parfaitement pour assurer la stabilité de l´ensemble.
Le choix des pierres était essentiel, absolument sèches elles étaient calibrées par taille les plus lourdes et les plus volumineuses servant aux fondations. Puis on élevait le mur par empilement d´éléments plus légers, assemblés entre eux selon un strict positionnement.
N´est pas bâtisseur qui veut, savoir-faire et coup d´œil infaillible étaient les qualités requises indispensables pour que l´empilement d´environ deux cent mille pierres sèches passe l´épreuve des siècles. Partout, l´esthétique se conjugue à l´exploit technique, comme en témoigne le cabanon ........

 Des cabanons multi-fonction
D´utilité agricole et pastorale, les paysans s´en servaient comme cabanes à outils et habitations provisoires. Les plus spacieux servaient de bergeries, ils abritaient bergers et troupeaux entre deux transhumances. Pour exemple les jas du Comtadour, magnifiques bergeries plantées au milieu des champs de blé et de Lavande, caressés d´une lumière exceptionnelle, et qui ont tant inspiré Jean Giono.

 Un patrimoine encore intact
La plupart des bories encore intacts aujourd´hui datent des 17,18 et 19ème siècles. Anciennes casemates de défense Vaudoise, vestiges d´oppida gaulois, ou villages retranchés construits pendant les invasions du Moyen age, ces bories préservent leurs secret parmi les convictions controversées des historiens.

En les respectant, au combien prendrons nous soin de ce bel héritage sorti de la terre du Luberon...

L'album photos des Bories du Luberon
  • Borie face au Luberon
  • Détail d'un assemblage de pierres d'une Borie du #Luberon
  • Borie du petit Luberon
  • Couverture d'une borie en #Luberon
  • intérieur d'une borie du  #Luberon
  • Bories Les trois soldats #Luberon
  • Borie en #Luberon
  • Borie en #Luberon
  • Borie sur la route d'Auribeau
  • Borie en #Luberon
  • Bories
  • Borie sur la route de Buoux
  • Bories Les trois soldats à Gordes
  • Borie sur les Claparédes
  • Borie entre Bonnieux et la combe de Lourmarin en #Luberon
  • Borie de la région de Bonnieux en #Luberon
  • Borie de la région d'Apt en #Luberon
  • Borie située aux alentours de Goult
  • Puit en forme de borie