Une actualité du Luberon
Slow life en Luberon

SLOW LIFE EN LUBERON
Et si on se mettait au slow... ou éloge de la lenteur.

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la « slow attitude » ; attention pas celle qui invite des partenaires à danser langoureusement sur un rythme lent et chaloupé mais plutôt celle qui nous incite à retrouver une certaine forme de lenteur. Lenteur qui n'est ni paresse ni procrastination !

Tout est parti de l'Italie dans les années 80, on pourrait presque dire grâce à un certain Ronald M qui souhaitait implanter un de ses lieux de restauration rapide à Rome. Aussitôt une réaction de protestation apparaît conduite par Carlo Petrini. Le Slow Food était lancé.

Plus qu'un concept , le Slow Food est un mouvement qui nous met en garde et nous aide à réagir face à la frénésie de vitesse de nos sociétés post-industrielles et à la standardisation des goûts imposée par l'industrie agro-alimentaire. Ce mouvement invite les consommateurs distraits que nous sommes à devenir acteurs en retrouvant le goût du bien mangé. Pour cela, il se fait l'apôtre du consommer mieux en consommant moins, en prenant le temps nécessaire pour cuisiner et déguster nos préparations dans la convivialité et dans le respect de notre environnement immédiat.

Depuis son Italie d'origine, le mouvement s'est propagé dans une cinquantaine de pays avec plus de 80 000 membres, mais conserve son siège social, le « Slow Food International » dans la ville de Bra, dans le Piedmont italien.

Du domaine culinaire, cette nouvelle façon d'aborder la vie a peu à peu touché de nombreux domaines allant de la slow education au slow tourisme en passant par le slow management ou la slow money pour déboucher sur le concept global de slow life ou slow attitude. Ainsi, à propos de l'idéalisme du slow, Carlo Petrini nous dit : « Je le compare à un médicament homéopatique. Le but de la slow life, c'est de permettre aux gens de se réapproprier le droit de choisir leur rythme de vie ».

Alors que tout s’accélère autour de nous, ralentissons, prenons le temps et apprécions-le !

Pour ce faire, nous avons l'immense privilège de vivre au sein d'un territoire, le Luberon, qui nous offre des denrées à foison produites sur place, des loisirs tels que la marche, le vélo, la grimpe, le cheval... à pratiquer au sein d'un environnement protégé et la fameuse sieste dans la chaleur de l'été.

La lenteur, plus qu'un art de vivre, un art de vie.

© By Clin.