Salade des champs, salade du printemps en Luberon

Salade des champs, salade du printemps

Promenons-nous dans les champs, pendant que le beau temps est là et cueillons, cueillons les salades de printemps. Apéritives, dépuratives, profitons-en ! Et pour une fois, il suffit de se baisser pour en trouver. Cependant évitez de les ramasser au bord des routes ou auprès de champs récemment traités aux insecticides ou herbicides.

Quand on pense salade des champs, la première qui nous vient à l'esprit est le pissenlit ou dent-de-lion ; avec raison d'ailleurs puisque c'est la plus connue et la plus facilement repérable. Ses jeunes feuilles sont un régal et ses pétales éclaireront de jaune votre plat.  Mais il y en a tant d'autres à goûter. En voici un petit florilège.

Le souci des champs dont les feuilles se consomment en salade et en potage. Sa fleur est utilisée comme colorant alimentaire et comme condiment.
La pâquerette vivace, celle qui nous dit que le printemps est là. Ses petites feuilles se mettent en salade et ses boutons floraux se préparent dans le vinaigre comme les câpres.

Viennent ensuite les laitues vivaces et autres laiterons, qui laissent échapper un latex blanc lorsqu'on les coupe. Seules les jeunes pousses sont délicieuses, sinon elles deviennent trop dures et amères.

Il ne faut pas oublier la roquette et le pourpier ou encore la mauve sauvage dont les feuilles sont utilisées crues en salade ou cuites en légume et les fleurs en déco.

Les jeunes pousses de pain blanc ou brocoli sauvage apportent aux salades une saveur piquante et les inflorescences en bouton se mangent crues ou cuites à la vapeur comme les brocolis.  Les feuilles du plantain peuvent se manger crues en salade, frites en beignets ou cuites dans des potages. Et on se sert de la pimprenelle comme le persil sur les salades.

Une bonne salade des champs est une salade composite, mélangeant plusieurs variétés et agrémentée de fleurs pour le goût et le plaisir. Surtout bien laver les salades dans de l'eau vinaigrée, et attention, c'est comme avec les champignons, ne consommez que les plantes dont vous êtes sûrs !

Petit clin d'oeil, le mot « salade » provient du provençal « salada » qui désigne un plat salé.

Luberon-news.com © 2016