Cathédrale Sainte Anne d'Apt
Le «voile de Sainte­ Anne»

Le «voile de Sainte­ Anne» à Apt.

La cathédrale Sainte ­Anne d’Apt n’a pas fini de dévoiler ses mystères !

Outre le fait qu’elle rassemble dans un même espace plus de mille ans de styles architecturaux, la cathédrale Sainte­ Anne possède également un des trésors les plus remarquables de toute la région PACA, notamment par la présence du dit «voile de Sainte­ Anne» qui en est la pièce maîtresse.

Ce tissu de lin, décoré de soie et de fils d’or a longtemps été considéré comme ayant appartenu à Sainte Anne, mère de la Vierge Marie. Cette appellation vient du fait que ce voile singulier a servi à contenir les reliques de Sainte Anne.

À leur contact, l’étoffe aurait absorbé leurs vertus : c’est ce que l’on appelle « une relique de contact ».

Les écritures entourant les médaillons ont démontré que ce voile a été réalisé à Damiette en Égypte, pour le calife Al­Musta’lî, chef entre 1094 et 1101 d’une tribu fatimide.

Il a probablement été ramené après la première croisade (1096­ 1099), que ce soit par un croisé ou par l’évêque d’Apt en personne, dont la présence en Terre Sainte est mentionnée plusieurs fois dans un des seuls textes contemporains* de l’évènement.

C’est par ces truchements improbables qu’un voile d’apparat égyptien fait pour un calife, devient une relique chrétienne !

En raison de ses dimensions et de son très bon état de conservation, il fait partie des rares chefs­ d’œuvre de l’art textile fatimide. On en compte trois dans le monde à ce jour.

C’est d’ailleurs à ce titre qu’il a été exposé à l’Institut du Monde Arabe au cours de l’année 1998.

* Histoire anonyme de la première croisade

 

Source : Iris PIERRE.

 

Album photo du voile de St Anne d'Apt en Luberon
  • Détail du tissage du Voile de Sainte Anne d'Apt
  • Voile de Sainte Anne d'Apt (détail)
  • Le Voile de Sainte Anne d'Apt (détail)