Village de Viens en Luberon
La chapelle Saint-Ferréol à Viens

La chapelle Saint-Ferréol à Viens en Luberon

S'échapper du quotidien, s'échapper du matériel ! Quoi de mieux que l'Art qui s'exprime dans un hommage minéral élevé par la foi de l'Homme.

La chapelle Saint-Ferréol à Viens est tout cela.
Edifiée certainement durant la première partie du XVIIème siècle, en remplacement d'une première chapelle bâtie un peu plus bas et emportée par les crues du Calavon, vous la découvrirez en empruntant au départ du village de Viens la petite route qui conduit aux gorges d'Oppedette et laisse se dévoiler le Luberon.

Délaissée par les hommes, la végétation l'envahit faisant disparaître son toit et lézardant ses murs ; la chapelle n'est plus que ruine.

Fort heureusement, en 1988, l' « Association des Amis de Viens » nouvellement créée s'intéresse à la chapelle et avec l'autorisation de la mairie, propriétaire du lieu, commence à la déblayer. En 1992, le maire de Viens, Victor Audibert, lance un « appel au peuple » pour sauver la chapelle Saint-Ferréol afin de répondre aux conditions d'un mystérieux donateur qui souhaite que les habitants du village s'impliquent dans sa sauvegarde. L'appel est entendu, les dons affluent et le mystère du donateur est révélé, il s'agit de Christine Ruiz-Picasso, la belle-fille du peintre.

Enfin, en 1997 la rénovation de la chapelle est terminée et elle est dédiée aux activités culturelles et artistiques sous l'égide de l' « Association  chapelle Saint-Ferréol » qui y organise tous les étés de juin à août les « Ferréofolies ».

Mais plus que d'en parler ou de la décrire, faites un détour et allez à sa rencontre et à la rencontre des artistes qui l'on décorée tel Michel Guéranger et sa « mémoire cosmique » et de ceux qui y présentent leurs œuvres.

By Clin.