Violette odorante du Luberon
La violette odorante est utilisée en parfumerie

La violette odorante : dis-moi ce que tu sens, je te dirais qui tu es !

La violette odorante pointe déjà le bout de son nez pour le plus grand plaisir du nôtre. Facile à reconnaître entre toutes, elle est la seule violette sauvage à exhaler un parfum. Utilisée en confiserie, ses fleurs ont le pouvoir de nous replonger dans la douceur de notre enfance. 
 

Le saviez-vous ?
La violette odorante est utilisée en parfumerie. Toutefois, on ne distille pas les fleurs mais les feuilles. Le produit obtenu possède une note verte, poudrée, légèrement cireuse. La note "fleur de violette", typique et plus douce, est obtenue grâce à des molécules de synthèse.

Cueillette et habitat
La violette odorante fleurit de février à mai. Cette petite plante printanière apprécie particulièrement les lisières, les chemins forestiers et les friches.


EFFETS ET USAGES MÉDICINAUX

En usage interne, la violette faisant partie des 7 espèces "pectorales", elle calme les trachéites et les bronchitesPour la toux sèche, on utilise plutôt ses fleurs, pour la toux grasse, sa racine. Par ailleurs, elle favorise la transpiration et fait baisser la fièvre, en cas d'état grippal. Emétique (vomitive), sa racine apaise certains symptômes de l'indigestion. La violette odorante est également une souche homéopathique. Viola odorata est indiquée essentiellement pour le traitement des rhumatismes et affections osseuses atteignant la partie supérieure du corps.

En usage externe, la violette odorante est utilisée en inhalation en cas de nervosité, stress et insomnies. Elle soulage également les douleurs rhumatismales. L'infusion de fleurs est alors diluée dans un bain.


LE TOUR DE MAIN DE L'HERBORISTE :

Toux sèche ou toux grasse ?
Faire chauffer une pincée de fleurs pour une tasse d'eau froide. Coupez le feu dès le moment où l'eau commence à bouillir et laisser infuser pendant 10 minutes. En cas de toux sèche, on boira 3 tasses par jour.

Pour faciliter l'évacuation des bronches, on effectue une décoction des racines. Faire bouillir 40 grammes de racines pour un litre d'eau froide qu'on porte à ébullition pendant 15 minutes. Puis, hors du feu, laissez infuser 20 minutes. En cas de toux grasse, on boira entre 3 et 5 tasses par jour.


EN CUISINE :

les feuilles et les fleurs
Battre des blancs d'œufs en neige puis y tremper délicatement les fleurs, que l'on passe ensuite dans du sucre en poudre très fin. Il ne reste plus qu'à les laisser sécher à l'air et à les conserver dans un récipient hermétique. Les fleurs cristallisées décoreront vos gâteaux de façon gourmande.

 

NB : Les feuilles, qu'on peut manger crues en salade ou cuites pour épaissir la soupe, contiennent quatre fois plus de vitamine C que les oranges, et les fleurs trois fois plus. Quant à la vitamine A, les feuilles de violette en sont plus riches que les épinards (soit neuf fois plus que les tomates environ).