Le Fragon, la plante aux jambes légères

LE FRAGON, LA PLANTE AUX JAMBES LÉGÈRES 

Bien que très piquant, le fragon est un arbrisseau attachant. Communément appelé "Petit houx", il remplace aisément le houx , manquant dans nos régions, pour décorer nos tables de Noël provençales.

Histoire et traditions

Au Ier siècle, le médecin grec Dioscoride l'utilise contre les calculs de la vessie et les douleurs menstruelles. Au Moyen-Âge, le fragon fait partie des "5 racines diurétiques" (persil, fenouil, ache, asperge, fragon), avec lesquelles était réalisé un célèbre sirop à la fois diurétique, sudorifique et apéritif. La plante tombe pourtant dans l'oubli au début du XXème siècle, avant que des travaux scientifiques ne mettent en évidence de remarquables propriétés sur le système veineux et déclenchent un regain d'intérêt en recherche médicale.

Effets et usages médicinaux

Son rhizome (tige souterraine) est récolté à l'automne, lavé rapidement, haché, puis séché au four tiède.

C'est "peut-être le plus puissant vasoconstricteur naturel" nous dit le docteur Valnet. Il contient des flavonoïdes, des saponosides, des ruscogénines responsables de ses propriétés vasoconstrictrices, anti-inflammatoires et anti-œdémateuses, ainsi que des sels de potassium d'action diurétique. Il accélère le débit sanguin dans les veines et les capillaires et permet un meilleur retour veineux dans les jambes. C'est un excellent veinotonique particulièrement recommandé contre l'insuffisance veineuse liée à la chaleur. Il est également indiqué contre les varices, les hémorroïdes, les jambes lourdes, les œdèmes (dus à l'insuffisance veineuse), les impatiences des jambes, les séquelles de phlébites, la stase veineuse, les syndromes prémenstruels.

Par son action diurétique, il est indiqué contre les affections des voies urinaires, la rétention d'eau et la goutte.

Contre-indication : Ne jamais utiliser le fragon en cas d'insuffisance circulatoire artérielle.

Le tour de main de l’herboriste : une tisane contre les jambes lourdes

Faire bouillir pendant 20 minutes 1 cuillère à soupe de rhizomes dans 1 litre d'eau. Hors du feu, ajoutez quelques graines de fenouil et laissez infuser 10 minutes. Sucrez éventuellement avec du miel.

Côté cuisine : comme des asperges

Les jeunes pousses violettes, luisantes ressemblent à de jeunes asperges. Elles sont très amères et ne sont pas consommables crues. Elles sont, par contre comestibles  cuites, comme des asperges sauvages.

NB : Les baies sont toxiques