Nature et environnement en Luberon

Flore du Luberon.

Le thym, la note parfumée du Luberon

Le thym, la note parfumée du Luberon

Originaire de la région méditerranéenne, le thym commun, appelé aussi serpolet ou "farigoule" comme on dit ici, appartient à la famille des libiacées et existe en plus de 100 variétés. C'est un sous-arbrisseau rampant grisâtre, de 25 à 40 cm de hauteur aux feuilles effilées très coriaces et qui se couvre au printemps de petites fleurs roses, parfois blanches. Sauvage, son parfum est puissant, celui des...  Lire la suite

 

 
La Vipérine plantain Flore du Luberon

La Vipérine plantain, flore du Luberon.

La vipérine plantain ou faux plantain, de son nom savant Echium plantagineum de la famille des borraginacées comme la bourrache à laquelle elle ressemble beaucoup, doit son nom à ses fleurs qui font penser à des gueules de vipère.

Loin d'être aussi dangereuse, la vipérine a des vertus émollientes et est utilisée pour lutter contre la grippe, les inflammations pulmonaires et...  Lire la suite

 

 
Fleur de ciste en Luberon

Les cistes, flore du Luberon

Cistes à fleurs blanches, cistes à fleurs violettes ou rouges, en se promenant dans le Luberon, on ne peut manquer ces arbrisseaux typiques du pourtour méditerranéen qui se plaisent sur les sols secs. Ils fleurissent d'avril à juin.

De loin, ils peuvent nous faire penser à des azalées dont ils ont le port et les couleurs.

Son nom vient directement du grec "kistè" qui signifie...  Lire la suite

 

 
Champ de cerisiers en fleurs sur la route de Bonnieux au pied du Luberon

Le temps des cerisiers dans le Luberon

Une multitude de pétales blancs éclaire la campagne, un moment lumineux sans pareil entre Mistral et averses et bientôt des fruits rouges gorgés de soleil illumineront nos tables.
Bienvenue en Luberon

...
 Lire la suite
 

 
Les orpins ou sédums du Luberon

Les orpins ou sédums du Luberon

En vous promenant sur les chemins du Luberon, vous aurez croisé sans aucun doute, et peut-être sans les distinguer vraiment, les différentes variétés de sédums accrochés aux murets ou surgissant des pierriers.

De la famille des crassulacées, les sédums ou orpins se...  Lire la suite

 

 
L'amandier, annonciateur du printemps en Luberon

L'amandier, annonciateur du printemps en Luberon

L'amandier, amygdalus communis de son nom savant, de la famille des rosacées, que l'on appelle amelié ici, ouvre ses fleurs blanches ou rosées annonciatrices du printemps.

Pouvant atteindre 6 à 12 mètres de haut, l'amandier vit généralement plus de 100 ans.

Sensible au froid, l'amandier a besoin de lumière, de soleil et d'air sec. Il se plaît sur les sols calcaires, caillouteux, pauvres...  Lire la suite

 

 
Chêne kermès du Luberon

Chêne kermès du Luberon - Flore du Luberon

Le chêne kermès, chêne à cochenille ou chêne des garrigues, de son nom scientifique Quercus coccifera est une espèce d'arbuste à feuillage persistant poussant spontanément dans les terrains calcaires des régions méditerranéennes, en particulier dans la garrigue.

Il tire son nom de la cochenille qui le parasite, Kermes virmilio.

Petit arbuste touffu, semblable à un buisson,...  Lire la suite

 

 
L'Épine noire ou Prunellier

Flore du Luberon : L'Épine noire ou Prunellier 

Pouvant atteindre les quatre mètres de haut, le prunellier, de son nom scientifique prunus spinosa, bardé de ses longues épines s'érige en barrière infranchissable dans les garrigues du Luberon. Il protège ainsi ses appétissantes prunelles bleutées de la gourmandise des hommes pour les réserver aux oiseaux qui s'en...  Lire la suite

 

 
Les lichens du Luberon

Les lichens du Luberon, sont des véritables bio-indicateurs de la qualité de l'air...

Un lichen résulte de l'association symbiotique entre une algue chlorophyllienne microscopique et un champignon, ce dernier représentant plus de 90 % du lichen. La symbiose signifie qu'il y a des échanges bénéfiques au niveau nutritionnel entre l'algue et le champignon. En effet le champignon donne de l’eau et des sels minéraux à l'algue qui en échange offre au...  Lire la suite

 

 
Kaki et plaqueminier en Luberon

Kakis et plaqueminiers, des arbres de Noël dans les campagnes du Luberon...

On les repère de loin les rondeurs orangées des kakis, accrochées aux branches tordues d'un plaqueminier dépourvu de toutes ses feuilles. Ils nous annoncent que Noël se rapproche à grands pas.

Hélas, les plaqueminiers sont rares à présent à se dresser dans les jardins ! Il y a de moins en moins d'amateurs de plaquemines ou kakis. Et c'est maintenant le plus souvent...  Lire la suite

 

 

LE FRAGON, LA PLANTE AUX JAMBES LÉGÈRES 

Bien que très piquant, le fragon est un arbrisseau attachant. Communément appelé "Petit houx", il remplace aisément le houx , manquant dans nos régions, pour décorer nos tables de Noël provençales.

Histoire et traditions

Au Ier siècle, le...  Lire la suite

 

 
Le Gui

Le gui, un arbuste sur un arbre

Un arbuste sur un arbre, tel est le gui ! Exception à la vie végétale tant par sa morphologie que sa biologie, le gui est vénéré depuis la plus haute antiquité.

De son nom scientifique Viscum album, le gui est un arbuste semi-parasitaire qui utilise l’eau et les sels minéraux de son hôte, mais fait sa propre photosynthèse. Arbrisseau sans racines, il se fixe par un suçoir conique qu'il enfonce...  Lire la suite

 

 
Euphorbe, Flore du Luberon

L'Euphorbe, flore du Luberon

On les reconnaît au premier coup d’œil, ces euphorbes graciles qui se dressent sur leur tige souvent rougeâtre couronnée par un bouquet vert-jaune un peu fluo. Mais pour les identifier, il faut être observateur attentif. Environ 2 300 espèces très polymorphes s'épanouissent des zones tempérées aux zones tropicales,herbacées annuelles ou vivaces arborescentes.

 Lire la suite

 

 
Fleurs de Chèvrefeuille

Chèvrefeuille, flore du Luberon

Certains disent que c'est parce que les chèvres aiment à brouter ses feuilles que cet arbrisseau à tiges volubiles de la famille des Lonicera a été baptisé ainsi. Ce qui est sûr, c'est que la croissance spontanée de chèvrefeuilles sur un terrain signale la présence de courants telluriques bénéfiques et pouvait servir de point de repère pour choisir un emplacement pour construire une maison.

 Lire la suite
 

 
Le pistachier

Le pistachier térébinthe, flore du Luberon

Typiquement méditerranéen, le pistachier térébinthe est un arbrisseau de nos garrigues, souvent associé aux chênes verts, que l'on remarque tant par sa forte odeur de résine que par ses curieuses excroissances rougeâtres et irrégulières.

C'est Théophraste, un des premiers botanistes de l'Antiquité qui décrivit précisément le pistachier térébinthe,...  Lire la suite

 

 
Le mûrier blanc

Le mûrier blanc - De la soie dans le Luberon

Qui n'a croisé au bord des petites routes, au long des chemins ou en bordure de champs, la silhouette métamorphique du mûrier blanc, étalant son feuillage à l'ombre dense propice aux siestes estivales, éclatant de différentes nuances de vert et de jaune sous le soleil d'automne, ayant l'aspect d'un troll rabougri vêtu d'une écorce fissurée et noire dans la pâleur du ciel hivernal et...  Lire la suite

 

 
À l'ombre d'un micocoulier à Saint Saturnin Les Apt

Le micocoulie, flore du Luberon

Micocoulier des cours de récréation, des cours de ferme ou des places de village, si commun dans le Midi que l'on en oublie parfois le nom. Il faut dire qu'il en a des noms tantôt alisier, falabréguièr, balicoquièr, picapolièr ou encore mélicoquièr et de son nom officiel micocoulier celtis! Mais ce sont les Grecs qui l'on baptisait « mikrokoukouli » car c'est l'arbre « qui produit de minuscules...  Lire la suite

 

 
Les buis bonzaï du Luberon

Le buis de nos campagnes

Le buis, arbuste si commun de nos garrigues au sol sec et calcaire, que l'on retrouve dans toute l'Europe centrale et méridionale. Son nom vient du latin Buxus qui l'a emprunté au grec puksos.

Parfaitement adapté à notre climat, le buis résiste à nos étés torrides et colonise les moindres fissures de roches dans lesquelles il deviendra un véritable bonzaï.

...
 Lire la suite
 

 
Ombellifère de nos campagnes

Le fenouil sauvage du Luberon, la belle et bonne ombellifère de nos campagnes

De son nom savant foeniculum vulgare, le fenouil est connu depuis des millénaires et ses vertus médicinales et culinaires sont reconnues et utilisées dès l'Antiquité. Aujourd'hui encore nous suivons les instructions d'Hippocrate et de Dioscoride qui le prescrivaient aux femmes pour favoriser la lactation.

Herbe sortilège, le fenouil avait la réputation d'être la...  Lire la suite

 

 
Le pourpier sauvage en Luberon

Le pourpier sauvage, flore du Luberon 

A la fois discret, car poussant au ras du sol, et remarquable tant dans son apparence que par les vertus qu'il renferme, le pourpier sauvage est souvent pris pour une mauvaise herbe.

A la base du fameux régime crétois, le pourpier est bourré d'antioxydants. C'est une des rares verdures à produire de l'omega 3 dans le tissu de ses feuilles. Il est également riche en vitamine E et en minéraux et contient de l'acide oxalique...  Lire la suite

 

 
La lavande en Luberon

ROUTE DE LA LAVANDE EN LUBERON

La lavande célèbre la Provence en lui offrant, sans compter, ses parfums et ses couleurs. Des baïassières d´antan aux cultures méticuleuses d´aujourd´hui, elle rythme les saisons et la vie des hommes de ce pays.

Sauvage comme les collines dont elle est la fille, elle livre ses secrets aux visiteurs curieux et fascinés.
Le genre lavandula regroupe aspic, lavande et...
 Lire la suite

 

 
Anacamptis pyramidalis

Orchidée du Luberon : Anacamptis pyramidalis ou Orchis pyramidal

Véritables petites merveilles qui fleurissent de mi-mai à mi-juin aux quatre coins du Luberon. De nombreuses fleurs dans les tons roses forment une sorte de pyramide des plus délicates.
 

Si vous désirez utiliser ces photos...  Lire la suite

 

 
Le lilas d'Espagne ou valériane des jardins en Luberon

Dans le Luberon, lilas d'Espagne ou valériane des jardins

Rouges, mauves, parfois blanches, elles partent à l'assaut des murets et des talus ensoleillés dès les mois d'avril ou mai. Ses fleurs ne mesurent que 8 à 12 mm de longueur, mais elles sont présentes en telle quantité que la plante en est couverte.

Il s'agit du lilas d'Espagne, également appelé Valériane des jardins, Valériane rouge ou encore barbe de Jupiter mais de son vrai nom...  Lire la suite

 

 
Tulipa agenensis  dans le Luberon

Les Tulipes protégées du Luberon

la Tulipa sylvestris (jaune) appelée aussi Tulipe des bois ou Tulipe sauvage ainsi que la Tulipa agenensis (rouge) appelée tulipe d'Agen sont présentes à l'état sauvage dans le Luberon.

La population de ces variétés de tulipes baisse d'année en année, face aux rouleaux compresseurs que sont  l'urbanisation et les cultures intensives de ces dernières...  Lire la suite

 

 
La violette odorante est utilisée en parfumerie

La violette odorante : dis-moi ce que tu sens, je te dirais qui tu es !

La violette odorante pointe déjà le bout de son nez pour le plus grand plaisir du nôtre. Facile à reconnaître entre toutes, elle est la seule violette sauvage à exhaler un parfum. Utilisée en confiserie, ses fleurs ont le pouvoir de nous replonger dans la douceur de notre enfance. 
 

Le saviez-vous ?
La violette odorante est utilisée en parfumerie....  Lire la suite

 

 
Plantes aromatiques du Luberon

Plantes aromatiques du Luberon dans la cuisine Provençale

 

...
 Lire la suite
 

 
Le Cyprès de Provence - Effets et usages médicinaux

LE CYPRÈS DE PROVENCE

Arbre ornemental bien connu dans nos paysages, le cyprès est préconisé en phytothérapie pour soulager les troubles circulatoires et veineux, grâce à la composition de ses cônes, riches en polyphénols. Ses propriétés thérapeutiques sont néanmoins plus étendues.

 Lire la suite

 

 
Genévrier commun

BAIES DE GENIÈVRE : À PRENDRE AVEC DES GANTS

On se pique un peu pour les récolter, mais les baies du genévrier qui sont mûres cet automne seront utiles tout l’hiver pour soulager les rhumatismes, soigner le rhume des enfants ou faciliter la digestion.

Un peu de botanique : comment différencier le genévrier commun du cade ? Il existe de multiples variétés de genévriers, mais ici on ne parle que des espèces les plus...  Lire la suite

 

 

Mauve sauvage, et si douce à la fois ...

C'est le plein été et la Mauve sauvage (nommée également Mauve sylvestre) fleurit à profusion dans nos campagnes et nos jardins. Profitons-en pour cueillir ses fleurs, elles nous seront très profitables !

Histoire et traditions

Pline l'Ancien disait déjà au 1er siècle de notre...  Lire la suite

 

 

LE CYNORRHODON

Le cynorrhodon, le faux-fruit de l'églantier

"Belle rose devient gratte-cul, à toi la plus belle rose je n'en dis pas plus ...". Ces paroles de Pierre Perret suffisent à nous plonger dans les souvenirs de notre enfance et de son poil à gratter. Bien entendu, le cynorrhodon n'a pas pour seul fonction de permettre de faire des farces...

Un peu de botanique

 Lire la suite