Journée mondiale des zones humides en Luberon

2 février 2017 - Journée mondiale des zones humides en Luberon

Chaque année depuis 1997, la Journée mondiale des zones humides est célébrée le 2 février, en commémoration de la signature le 2 février 1971 de la Convention sur les zones humides, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.

Définies comme des étendues de marais, de fagnes, de tourbières ou d'eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires [...], les zones humides couvrent dans le monde entre 748 et 778 millions d'hectares. Au cours des cinquante dernières années, le drainage, la pollution, l'irrigation, les guerres et le changement climatique ont entraîné la disparition de 50% de ces zones humides.

Dans le cadre du Sage du Calavon-Coulon, un inventaire des zones humides du bassin versant a été réalisé (étude CEN Paca, 2012). Plus de 260 zones humides ont été recensées, de la petite mare aux grands ensembles liés aux cours d’eau, représentant en totalité plus de 1 000 ha.

Même si elles apparaissent de valeurs variables, ces zones humides constituent globalement un intérêt écologique fort en tant que support de biodiversité et la richesse faune-flore qu'elles représentent et assurent différentes fonctions de très grande importance telles que la régulation des débits, le rôle épuratoire des eaux, les corridors biologiques qu'elles offrent…

Le thème de la Journée mondiale des zones humides pour 2017 est  «Des zones humides pour la prévention des risques de catastrophes». Les zones humides jouent, en effet, un rôle important en atténuant les impacts des phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations, les sécheresses et les cyclones.

 

Source : Parc Naturel Régional du Luberon