Nature et environnement en Luberon

LUBERON RÉSERVE DE BIOSPHÈRE 

Certains d´entre nous ne le savent pas ou l´ont oublié, le Luberon a été déclaré en 1997 "réserve de biosphère".

La biosphère contient tout ce qui est vivant à la surface du globe, aussi bien sur terre que dans la mer. Le terme de "réserve", traduit de l´anglais, semble faire référence à un système fermé alors que c´est tout le contraire la réserve de biosphère est un lieu d´échanges entre l´homme et son milieu.

Outre notre région, l´UNESCO a solennellement défini plus de 350 réserves de biosphère réparties dans 90 pays. C´est une chance que d´avoir été désigné, une chance pour nous tous qui avons à coeur de préserver notre environnement.

Le Luberon a été distingué à partir d´un constat: son patrimoine (nature, habitats, traditions) est très diversifié. Pour sauvegarder ce patrimoine unique, il faudrait maintenir des activités agricoles et préserver les équilibres entre tourisme et ruralité.

Les habitants du Luberon peuvent constater que les choses changent, que de plus en plus de résidences secondaires remplacent d´anciennes fermes, ce qui modifie le paysage et a des conséquences profondes sur la faune, la flore et ...la vitalité de notre région.

Les réserves de biosphère essaient justement d´apporter des solutions et de répondre à la question, déterminante pour l´avenir de nos enfants: comment conserver la diversité des ressources et les utiliser, sans les dégrader ou les détruire

Chaque réserve de biosphère comporte trois zones :

- une zone centrale de grande valeur écologique, donc protégée
- une zone tampon où sont encouragées des pratiques qui respectent l´environnement (écotourisme par exemple)
- une zone de transition comprenant communautés locales, agriculteurs et autres partenaires, soucieux d´éviter toutes activités destructrices.

Les réserves de biosphère se situent en-dehors des gestions municipales. Par leur mission d´information, de sensibilisation, elles espèrent contenir les déséquilibres qui risquent d´affecter leur territoire et cherchent à trouver le dosage idéal entre des nécessités parfois conflictuelles :
- conserver la diversité (des ressources, des écosystèmes, des espèces, des paysages)
- promouvoir un développement économique raisonnable
- sauvegarder les valeurs culturelles en favorisant études et recherche.

Les réserves de biosphère doivent permettre aux populations qui y vivent de s´épanouir en harmonie avec le milieu naturel et, plus que des îlots privilégiés, elles aspirent à devenir des modèles de "gestion DURABLE". La durabilité est en effet le maître-mot.

Alors que certaines zones, comme la ceinture périphérique des villes ou les fronts de mer bétonnés, sont irrémédiablement "gâchées", les réserves de biosphère, sans imposer de nouvelles contraintes mais en mobilisant les bonnes volontés, en les coordonnant, se tournent vers le futur et réconcilient durablement l´homme avec la nature.

Ceux qui voudraient obtenir plus d´informations peuvent s´adresser à :
Pierre Frapa, qui s´occupe de la réserve de biosphère du Luberon au Parc Naturel Régional à Apt.
Tel.04 90 04 42 23 ou pierre.frapa@parcduluberon.fr