Nature et environnement en Luberon

L'ÉNERGIE PHOTOVOLTAÏQUE EN LUBERON

En fait, nous le célébrons tout le temps, de mille manières.
Tout en Provence décline de lui. Il a façonné notre terre et notre mode vie.
Regardez sur les marchés, ou dans les échoppes, les étalages de tissus : les nappes, dessus de lits, torchons, rideaux sont presque toujours le support élégant à l effigie de notre soleil. Le soleil y est imprimé et sa kyrielle d adeptes, les fameuses sauterelles, qui ne cessent de chanter leur roi, les fleurs, grandes et éclatantes qui ont adoptées son nom et qui égailleraient le plus petit jardinet ou, en bouquet lumineux, chaque maison ! Notre héros du jour est donc notre héros de toujours, généreux et prodigue, donnant ses bienfaits sans compter, sans choisir.
Les provençaux lui rendent bien son amour, ils aiment vivre dehors le plus souvent, ils lui confectionnent des caches adorables avec les canisses et les treilles aux seuils de leur maison ; Les fleurs et les plantes éclatent de vigueur, pour peu qu on prenne le temps de les arroser un peu et de les biner beaucoup, et offrent en tendant leur cou, à leur grand ami blond leurs pétales en couleur.
La campagne est décorée de champs en hommage au roi. Les lavandes et le thym, offrandes bleues, couleur fraîche, se gorgent de ses rayons. Les cerisiers qui, au printemps semblent enneiger les champs de leurs fleurs blanches, vont bientôt crouler sous les fruits rouges. Les oliviers, vert tendre, préparent leurs olives qui nous régalent sous toutes leurs formes - en huile, en apéritif, natures ou cuisinées, en tapenade etc.
Et partout, des gens heureux, des enfants qui courent et qui rient, des gens qui bronzent langoureusement, des gens qui se reposent à son ombre ; les siestes sont si bienfaisantes à la chaleur du soleil !

 

Vive le soleil !

Le soleil est notre ami. Il a été longtemps notre dieu et l est encore dans quelques pays. De tous temps et de toute la surface de la terre, les hommes ont vénéré le soleil qui donne le pouvoir et la vie.

En France, n avons-nous pas eu un grand roi, Louis XIV, qui s est nommé le Roi-Soleil Il a brillé et fait brillé son temps.

Au japon, la famille impériale proclame descendre d Amaterazu, déesse du soleil. Contrairement à la majorité des peuples, le Japon et certains nomades d Asie Centrale considèrent le Soleil comme féminin. C est « la mère soleil » ou « la dame soleil », épouse du seigneur Lune.

Si vous êtes adeptes des mots croisés, vous savez que «  », ou «  », est le dieu Soleil pour les Egyptiens antiques. Amon, le chef des dieux, incarne le souffle créateur mais devient bientôt Amon-Rê, sans doute pour cumuler les pouvoirs Sous Amenhotep 1V, on décide un licenciement massif de tous les autres dieux et on vénère Aton et lui seul ; il est présenté comme l incarnation du disque solaire. Pour plaire à son dieu, unique et créateur, le pharaon prend le nom d Akhénaton (« celui qui est utile à Aton »). Mais à sa mort, notre Soleil dû à nouveau supporter les nombreux autres dieux du polythéisme égyptien. Le cinéma a repris l histoire de la princesse Akhésa, fille d Akhénaton et de Néfertiti dans un film d animation sorti en 2006. La « reine Soleil », intrépide et courageuse brave mille dangers pour rejoindre sa mère en exil de la Cité du Soleil et éviter les intrigues contre le pharaon.

 

 

 

Dans le Panthéon grec, c est Apollon, fils de Zeus, qui incarne le Soleil.

Bien sur, les Aztèques et les mayas sont ceux qui l ont adoré avec le plus de ferveur, Mais cette épisode à la gloire du soleil, historique et lointaine, heureusement révolue, est quelque peu barbare ! Voyez plutôt : Les Incas donc, par ailleurs peuple éminemment intelligent, ont sans doute adorer leur dieu Soleil au dessus des limites raisonnables, puisqu au nom de Uitzilopochtli, notre bon soleil fut alors consacré dieu de la guerre. Comme Ometecutli et Omecihualt, leurs premiers êtres conçus, auraient donné naissance en s accouplant à un couteau, cette histoire là a logiquement tourné à la catastrophe. En 1486, pour fêter la consécration de son temple, on sacrifia quelques 70000 prisonniers de guerre, ce qui pose tout de même un sacré nuage sur les m urs ancestrales des mexicains et guatémaltèques de l époque ! En fait, comme le dit drôlement Basile de Koch, les Aztèques ne sont pas si foncièrement cruels, simplement ils sont persuadés que, sans un quota significatif de sacrifices humains, la vie sur terre risque de disparaître entièrement. Ils croient dur comme fer que les dieux mécontents des hommes peuvent les exterminer une fois tous les 52 ans. On peut donc dire avec une bonne part d humour noir - que les Aztèques mènent une politique plutôt sage puisqu ils sauvent leur civilisation deux fois par siècle grâce à leurs massacres organisés pour satisfaire leur dieu !

Ouf, réjouissons-nous, nous vivons en un temps et en des lieux plus joyeux !

La sensibilité des peuples évolue, fort heureusement, et notre soleil, comme tous les dieux à qui les hommes prêtaient des intentions terribles, n inspire plus aujourd hui que chaleur, lumière et bonheur.

D autres temps, d autres lieux, nous transmettent des histoires beaucoup plus charmantes. Pour terminer cette courte et succincte rétrospective historique, il y a cette belle histoire, offerte par les indiens Navajos. Pour eux le soleil ne vit qu un seul jour. C est un autre soleil qui se lève chaque matin. Alors ils emmènent chaque soir leurs enfants voir le coucher du soleil sa mort et disent à chacun d eux : « dis merci et vis ta journée le mieux possible pour honorer et ne pas blesser ce soleil qui a consacré toute sa vie à t éclairer ! »

Notre soleil à nous, dans notre Luberon, est notre mécène. Grâce à lui, nos palabres sur le banc du village, et l on parle du temps qu il fait, et c est plus gai que chez les anglais, nos balades sur les petites routes embaumées où même en été, on peut aisément circuler, nos marchés fleuris, nos jambes bronzées, nos vacances réussies

Bien sur, le soleil est bien plus encore. Mais au fait, le soleil, outre ces délicieux moments, qu est ce que c est exactement

Nous savons que sans lui, la vie serait impossible. La lumière qu il génère nous est indispensable, l énergie qu il nous transmet par son ensoleillement est capitale, sa chaleur n est pas seulement agréable, mais elle contribue, avec la lumière, à l existence de l eau et à la photosynthèse des végétaux.

Cet astre majestueux est une étoile du système solaire. Notre terre, ainsi que 9 autres planètes tournent autour de lui et dépendent de lui ! Savez-vous qu il existe dans notre galaxie plus de cent millions d étoiles de type spectral identique Mais notre soleil est la plus brillante, plus de 85% supérieure aux autres étoiles, qui sont appelées justement « naines rouges ».

Notre « jeune » soleil n aurait que 4,6 milliards d années. Il est donc juste majeur et en pleine forme puisqu on lui prédit une existence de 10 milliards d années.

Difficile de croire qu il doive mourir un jour. Pourquoi donc notre astre s éteindrait-il Parce qu il risque d épuiser petit à petit ses réserve d hydrogène. L équilibre hydrostatique serait alors rompu, l effet gravitationnel n atteindrait plus les couches de sa surface qui se détacheraient alors progressivement pour se disperser dans l espace. Le soleil se transformera ensuite en ce qu on appelle une « géante rouge » pour finir par s effondrer sur lui-même et former une « naine blanche », du nom que l on donne aux petites étoiles de la taille de la terre, approximativement. Il faudra encore au soleil quelques milliards d années pour disparaître complètement. C est le scénario des scientifiques d aujourd hui.

Mais la science progresse sans cesse, il suffit de faire un petit retour en arrière pour s en convaincre.
Il n est pas toujours bon d avoir raison avant les autres, Copernic l a appris fatalement. C est au XVème siècle qu il ose soutenir contre le savoir officiel que la terre tourne autour du soleil et non l inverse. Les certitudes d alors ont condamné le savant précurseur, comme cela arrive souvent.
Pourtant l hypothèse de ses travaux va être confirmée. Les recherches sur le mystère du soleil continuent à s approfondir et Galilée, au XVIIème, apporte des nouvelles preuves grâce à ses observations télescopiques.
Cent ans plus tard Newton réussi à décomposer la lumière solaire grâce à un « prisme » capable de révéler le spectre visible.
De nos jours l observation du soleil représente une activité scientifique intense et constante et la connaissance de notre astre est de plus en plus affinée. Les « tâches » solaires sont surveillées en permanence pour contrôler les activités solaires et prévoir ses répercussions terrestres. La sonde « Ulysses » lancée en 1990 étudie les régions polaires du soleil, le vent solaire et la force du champ magnétique. On sait depuis que la dispersion des rayons cosmiques est la conséquence, en partie, d ondes magnétiques émergeant du vent solaire aux pôles.

Aux limites du Luberon se trouve un grand centre de recherche : Cadarache. J y ai fait une visite surprenante, il y a quelques années. On nous a montré une salle où les chercheurs expliquaient comment ils s appliquaient à « re-créer » le soleil !! Leur recherche était sensée reproduire l énergie de notre astre, à condition que nous vivions dans une immense bulle j en ai encore froid dans le dos.

 

Outre l observation de l astre, des technologies nouvelles passionnent les chercheurs et nous intéressent directement. Nous vivons une époque de prise de conscience, quelquefois douloureuse, concernant les risques importants que nos consommations énergétiques et nos modes de vie font courir à notre planète. L épuisement des ressources énergétiques habituelles nous alerte et nous nous sentons de plus en plus concernés par les problèmes écologiques et environnementaux.
Il y a quelques semaines, le film de Al Gore, ancien ex-présidentiable américain, a été présenté gracieusement à Bonnieux par les associations Bonnieux à tout c ur et Luberon Nature.
Le problème récurant du réchauffement de la planète y est le centre de l histoire. Les controverses animées s élèvent, des doutes et des certitudes, qui la plupart du temps relèvent de l envie de ne rien changer. Il reste néanmoins la peur de spolier ce cercle d or aux effets magiques, l envie de respecter, d avoir de la gratitude pour ses bienfaits et de lui dire continue !

Devant les obligations nouvelles que nous nous devons de respecter, la technologie solaire apporte des solutions assez enthousiasmantes.

« L énergie photovoltaïque », déjà découverte par le physicien français Becquerel en 1839, est aujourd hui suffisamment élaborée pour répondre aussi bien aux problèmes industriels que domestiques. Cette technique consiste à transformer la lumière du soleil en énergie électrique grâce à des cellules généralement à base de silicium sous la forme d un semi-conducteur.

Le « panneau solaire » visible encore trop peu souvent sur les toits de nos maisons, est constitué de ces cellules reliées entre-elles. L énergie produite peut être stockée dans des batteries mais également être directement consommée.

Les avantages des énergies « renouvelables » sont énormes. C est une énergie propre, non polluante, non bruyante, inépuisable, adaptable et économique. Le coût de l électricité ainsi obtenue se limite en fait à l investissement nécessaire à l installation puisque l entretien est pratiquement nul. De plus, elle répond aux besoins des régions isolées, chez nous, bien que rarement mais aussi dans des contrées moins privilégiées, où l électrification traditionnelle est impossible. Sommes nous conscients que la moitié de la population mondiale n a pas accès aux réseaux électriques

 

En attendant de vous lancer dans les projets d aménagement de votre maison en énergie renouvelable, sortez, chantez et dansez au soleil de Provence. Admirez les fleurs et écoutez les oiseaux, vivez dehors, tout cela nous est donné par notre cher Soleil et ses rayons d or !