L’inscription gallo-grecque de Saignon
L’inscription gallo-grecque de Saignon

L’inscription gallo-grecque de Saignon / Luberon

C’est en contre bas au nord du village de Saignon, non loin du site de l’abbaye de Saint Eusèbe, qu’une découverte épigraphique a été réalisée et par la suite expertisée. En effet, lors de la réalisation d’une tranchée pour l’aménagement d’un mas, une colonne d’environ 1,60 m et d’un diamètre de 0,63 m a été découverte. Reposant durant quelques années dans le jardin de la propriété, c’est durant une discussion avec l’heureux propriétaire que nous avons été intrigués par la description qu’il nous en faisait. Il tentait de nous expliquer en les décrivant, un ensemble de signes ou de lettres avec des d’étranges formes géométriques. C’est quand il a commencé à aborder dans le détail la présence de plusieurs triangles que nous avons compris qu’il s’agissait vraisemblablement de lettres de l’alphabet grec.

Rendez-vous pris nous nous retrouvions alors dans la propriété et notre surprise était alors à son comble. En fait il s’agissait d’une colonne ayant servi de socle pour une statue, ou encore pour y recevoir une sculpture funéraire (buste d’un défunt). Il ne s’agissait pas d’une borne, et encore moins d’un graffiti inscrit à la va vite sur une portion de colonne. 

Le détail des observations menées in-situ nous dévoilera la qualité de la gravure, son implantation régulière sur l’épiderme de la pierre et enfin la possibilité d’y voir une dédicace soit à la mémoire d’un défunt important, ou bien encore à une divinité. Après quelques recherches et géolocalisation précise, nous découvrirons qu’il s’agit d’une nouvelle et importante découverte d’une langue ou, durant la période sous domination grecque la langue latine venait se mélanger au grec alors usité par les élites gauloises de la région. Pratiquement issue du III s. avant J.-C. la datation de cette découverte ne faisait pratiquement plus de doute. Les spécialistes ayant étudié cette inscription étaient formels.

 A Saignon d’autres fragments d’inscriptions en gallo-grec avaient déjà été par le passé découverts. De Nos jours il en reste un exemplaire à l’intérieur de l’église romane de Notre Dame ou Sainte Marie de Saignon. Elle a été scellé à gauche de l’entrée.

Comme un peu de partout dans le département, en particulier à Cavaillon ou encore Velleron de nombreuses adaptations et fusions de ces deux langues de l’Antiquité ont donné naissance à un langage subtil mélange de grec et de latin…

 


Patrick De Michèle
Docteur en archéologie
demichele-p@vaucluse.fr

 
L'album photo de la colonne gallo-grecque de Saignon
  • la colonne  Gallo-grecque de Saignon