Village de Bonnieux sur le versant nord du Luberon
Le Pont Julien sur la Via Domitia

BONNIEUX

Département de Vaucluse
Le marché hebdomadaire de Bonnieux a lieu le vendredi matin, place du Terrail et le marché Potier lors du week-end de Pâques.

Bonnieux est l´un des plus beaux villages perchés du versant nord du Luberon. La commune s´étend des crêtes du Luberon au plateau des Claparèdes et aux rives du Calavon. Du site actuel, on jouit d´un admirable panorama, sur la plaine agricole de la vallée du Calavon, les Monts de Vaucluse et le Ventoux. Dominé par son Eglise Haute, mi-romane,mi-gothique, à 425 m d´altitude, ce joli village commande la combe de Lourmarin, seule voie traversant le Luberon. Bonnieux fut un oppidum ou village fortifié habité dès l´époque néolithique et à l´âge du bronze, ainsi qu´en témoignent de nombreuses stations comme celles de St-Gervais ou des Fabrys.

Au premier siècle, le vaste territoire de Bonnieux était traversé par la voie romaine de Cadix à Milan, avec relais sous Lumières: elle était l´une des plus importantes voies de l´ Europe Occidentale et la circulation était très dense.

A la hauteur du Pont Julien (II ème siècle av. JC), situé sur le territoire de Bonnieux qui s´appelait alors Bitrona, se faisait la jonction avec la voie secondaire nord-sud par la combe de Lourmarin. Au Moyen-Age, pour des raisons de sécurité, la ville de Bonnieux s´édifie autour de la zone surélevée qui avait été l´oppidum ceIto-ligure.

En 972, Bonnieux avait déjà une forteresse et des murailles. Au XII ème siècle, les "Templiers" édifièrent la chapelle Saint Sauveur, qui forme la partie romane de I´Eglise Haute. Aux Xll ème et XIV ème, devant le danger des bandes armées qui viennent de la plaine, les habitants de Bonnieux se réfugient à l´abri du château et de I´église, au lieu-dit " Castellas", qui appartient à la puissante famille d´Agoult. Le bourg de l´époque est entouré de remparts comprenant 4 portes et des tours, dont il reste d´importants vestiges.

Jusqu´en 1312, Bonnieux aurait été une Commanderie des Templiers. Vers cette date, la commune devient terre pontificale et demeurera d´église jusqu´en 1791.
Cette appartenance au domaine pontifical en fait une enclave dans les terres du Comte de Provence, et lui donne de ce fait une place à part dans l´histoire de la région.

Résidence parfois forcée des dignitaires ecclésiastiques, Bonnieux comptait alors 3500 habitants et bénéficiait toujours des importants privilèges que lui avait accordés en 1247 le Comte de Toulouse Raimond. Le blason de la commune est le reflet de cette période prospère.

Bonnieux devint français par l´annexion du Comtat Venaissin par la Convention en 1793.

 

L'Eglise Haute
L´église haute de Bonnieux dédiée à Saint Gervais et Saint Protais est juchée sur un promontoire rocheux à 425 m d´altitude, accessible par un escalier de 86 marches abrité par des cèdres centenaires. La plus ancienne partie de l´église est romane, la Chapelle Saint Sauveur, et a été édifiée au XII ème siècle par les Templiers. L´aspect général actuel de l´édifice est gothique. Cette église est classée monument historique depuis 1980. Aujourd´hui, on l´utilise essentiellement pour des messes dominicales, des cérémonies, des mariages ou des enterrements. Elle abrite aussi quelques concerts au cours de l´été.

Le Pont Julien
Situé entre Apt et Bonnieux, le pont Julien est un édifice romain. Agé de plus de 2000 ans, il fait partie des monuments antiques les mieux conservés de Provence. Cet édifice, composé de trois arches et enjambant le Calavon, mesure 80 m de long par 6 m de large et 11 m de haut. Sur une route aussi importante que la voie domitienne, les ouvrages d art ponts, ponts longs, gués étaient beaucoup plus nombreux qu on ne le croit : en fait, chaque traversée de cours d 'eau était aménagée de manière a en faciliter le passage.Les ponts pouvaient être en pierre en grand appareil sous le Haut Empire (comme le Pont Julien) ou en petit appareil au II ème siècle (Le pont de Ganagobie) mais aussi en bois, en montagne en particulier, ce que confirme le géographe Strabon à l'époque d'Auguste. Beaucoup ont été détruits au cours des siècles par des crues. Les ruisseaux plus modestes étaient franchis par des gués construits.

La Tour Philippe
Construction de la fin du XIXème siècle est situé à proximité de la route de la forêt des cèdres. ( ne se visite pas)

La Forêt des Cèdres
A 6 km du village de Bonnieux, la forêt des cèdres couvre environ 250 hectares en plein massif du Luberon. Différents sentiers de randonnées traversent la forêt, interdite aux véhicules à moteur, tout comme la route qui serpente le long de la crête du Petit Luberon. L´endroit offre un panorama exceptionnel sur le Petit et le Grand Luberon, les vallées de la Durance et du Calavon.

 

 

 

ADRESSES UTILES :

Office de Tourisme de Bonnieux 7, place Carnot Tel. 04 90 75 91 90
Mairie de Bonnieux 
rue Jean Baptiste Aurard - Tél. 04 90 75 80 06
Gendarmerie Nationale avenue des Tilleuls 04 90 75 80 07

Voir aussi  la liste des archives présentent aux archives départementales 
http://www.luberon-news.com/une-archive.php?id=4278

 

 
L'Album photos de Bonnieux
  • Vue sur les toits de Bonnieux
  • Balade dans le haut du Village de Bonnieux en Luberon
  • Village de Bonnieux en Luberon
  • Village de Bonnieux en Luberon
  • Pont Julien dans la plaine de Bonnieux
  • Eglise du Bas Bonnieux
  • Balade dans le haut du Village de Bonnieux en Luberon
  • La rue droite à Bonnieux
  • Passage dans une ruelle du vieux village
  • Village de Bonnieux
  • Vestige des remparts du village de Bonnieux
  • La tour Philippe à Bonnieux un bâtiment néo-médiévale construit vers 1885 par Philippe Audibert .
  • Le versant sud ouest du village de Bonnieux
  • Une balade rafraichissante entre petit et grand Luberon.
  • La Fontaine aux dauphins dans la haut du Village de Bonnieux
  • Route des crêtes au dessus du village de Bonnieux
  • Architecture  Bonnieux
  • Versant nord du Village depuis la plaine du Calavon
  • L'église du haut de Bonnieux
  • Calade menant à l'église du haut de bonnieux